HiStOiReS InDiEnNeS.2
VOYAGE en INDE (été 2007) dans l' HIMALAYA : LADAKH, HIMACHAL PRADESH.

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Album photos
Archives
Mes amis

Rubriques

A1. L INDE a PARIS, mai.juin 2007.
A2. L ART GUPTA, expo : juin 2007
A3. JIVYA SOMA MASHE. NEK CHAND. Eté 2007
B1. FAUTE au METRO de DELHI !
B2. COMPLAINTE du GRILLON de DELHI
C1. SINGERIES à SHIMLA
C2. SHIMLA : débordements.
D1. Sur la ROUTE de MANALI
D2. MANU à MANALI
E. NUIT à SARCHU (4253 m).
F1. FESTIVAL de CHEY
F2. La GRECE me BLESSE
F3. SILEX
F4. THIKSE, un MONASTERE
G. Soucis d'un OCCIDENTAL au LADAKH
H1. YANGTANG TOPKA
H2. DANSES de DERVICHES-LADAKHIS
H3. TREK dans le CHAM
H4. D'HEMIS-SHUKPACHEN à LAMAYURU
H5. LAMAYURU : de moines
I. ALCHI (I et II).
J. CHEMREY : une approche
K. Une PUJA à LEH
L. TSO MORIRI : vallée de la RUPSU
M1. KHARDUNG LA, 5602 m
M2.Sous le SOLEIL de HUNDER
N. Le PROJET HIMALAYA
O. A VELO au LADAKH
P1. KIBBER
P2. Sur les TOITS du KI GOMPA
P3. Du SPITI au KINNAUR
Q1. TABO : la vie d'un monastère
Q2. DHANKAR : nid d'aigles
Q3. CHECK POINTS au KINNAUR
Q4. De TABO à CHANGO (Rodéo en jeep)
Q5. Un DALAI LAMA voyageur
R1. KALPA
R2. Du KINNAUR
R3. SARAHAN : temple de Bhimakali
S. RAMPUR : visite impromptue
T. SHIMLA
U. Une VIE de CHIEN
V. VOYAGES

Menu

http://inde.uniterre.com
http://inde3.uniterre.com
http://sikh.uniterre.com
http://bouddha.uniterre.com
http://nepalaises.uniterre.com
http://nepalaises.blogspot.com
http://bouddhique.blogspot.com
http://jainiste.blogspot.com
http://hindouistes.blogspot.com
http://durajasthan.blogspot.com
http://gujarates.blogspot.com
http://hindou.uniterre.com
http://darjeeling.uniterre.com
http://jain.uniterre.com
http://vagabonder.uniterre.com
http://georgia.uniterre.com


RAMPUR : une visite impromptue (30.08.07). Avec 17 PHOTOS.

 

 

 

 

RAMPUR :

 

une visite impromptue

 

 

 

 

A Sarahan vers 6h30 ce matin, je prends le premier bus en direction de Shimla, ma véritable destination.

Le bus a pour terminus Rampur, où il arrive vers 8 heures.

Au lieu de grimper dans un bus pour Shimla, je prends un thé et une paratha dans une dhaba de la gare routière. Puis je décide de visiter Rampur.

Mon sac en dépôt chez un marchand, je descends vers la rivière Sutlej.

 

 

La vieille-ville de Rampur est bâtie à flanc de coteau. 

Par des escaliers, j'aboutis au Main Bazaar, où je cherche une cyberboutique. Mais il est trop tôt, presque toutes les boutiques sont fermées.

J'erre comme une âme en peine...

A 920 m d'altitude seulement, je crève de chaud avant 9h et retire ma polaire. Chaleur et humidité, je n'étais plus habitué à cet écœurant cocktail !

 

 

Je fonce vers la Sutlej pour chercher un peu de fraîcheur.

Au milieu du pont, je regarde ses eaux limoneuses rouler sur elles-mêmes avec fracas. Le pont vibre et ondule comme un dragon affamé. Le ciel est bouché par d'épaisses couches de nuages. 

Je traîne un peu, en photographiant des passants, les deux rives boisées, un temple hindou rose tout proche, d'où un saddhu m'observe.

 

 

 

 

En remontant, au bout de Main Bazaar, je photographie une demie-heure dans un parc.

 

Une libellule vrombit, fait de la voltige au-dessus d`un bassin.

 

Certaines fleurs avaient échappé à ma furie photographique :

 

 

 

 

 

Ce petit parc, très agréable, comprend des massifs de bougainvillées, des bosquets taillés, une pseudo grotte de rocailles encadrant le bassin, quelques pelouses.

 

 

Main Bazaar, une cyberboutique, découverte avant 8h30 et qui devait ouvrir à 9h, reste close. Un passant m'informe qu'elle devrait ouvrir à 10h...

Devant ma mimique désabusée,  un jeune homme me guide dans le dédale du bazar vers une salle, dotée d`ordinateurs, et pleine de jeunes.

Tous attendent la fin de la coupure de courant ! (Je repasserai une heure plus tard, retrouvant le même public, attendant un hypothétique retour de l`électricité...) 

 

 

Je remonte donc à la gare routière.

 

 

En face, un ancien temple de pierre, avec de belles lauzes comme couverture, dont la charpente en bois est ornée de sculptures et de gravures.

 

 

 

 

L'intérieur du toit est entièrement sculpté.

 

 

 

 

On dirait un temple d'Hanuman. 

Une statue du dieu singe garde à gauche l'entrée, l'autre statue est cassée.

 

 

Dans cette zone, de nombreux ouvriers restaurent les bâtiments.

 

 

Je redescends pour mieux apprécier le vieux Rampur.

 

 

 

Autour d'une grande école publique, je repère plusieurs lieux.

Vers la rivière, un cimetière musulman assez ombragé contient quelques tombes.

Sans doute, les tombes du Maharaja de Bushahr et de la Maharani.

Certaines stèles sont encore en place.

 

                     

 

 

 

Aucun entretien...

Une vache allongée rumine sur le passage du temps et la vanité des choses humaines...

A la sortie, dans le caniveau, gisent deux stèles du cimetière...

 

 

En face de l`école, un temple hindou, récent et pimpant, est entretenu par un saddhu.

 

 

Des sculptures le complètent, comme un taureau blanc Nandi (un petit personnage tient sa queue).

 

 

 

Et un lion jaune olive, qui tire une langue rose.

 

 

 

A droite, le chemin donne sur un atelier, où l'on broie des écorces pour en tirer une substance orange, dont on remplit des sacs.

 

 

Plus bas, c'est l'entrée d'un temple (indiqué nulle part), construit dans un parc à l'abandon, où des familles habitent deux maisons. Construction en pierre, couverture en lauzes, mais la charpente en bois est en piteux état.

                

Un saddhu qui me regarde de l'autre côté du muret m'apprend que c'est le Ramasita Temple.

J'aime bien ce temple, dans ce cadre verdoyant. Il n' a aucune sculpture remarquable. Sa porte est cadenassée.

 

 

Ensuite, je remonte le bazar, qui contient des temples moins intéressants. Pour moi, Rampur, c'est le retour dans une Inde hindouiste, où je ne vois guère de Ladakhis, de Népalais.

A la gare routière, je récupère mon sac à dos, monte dans un bus pour Shimla.

Il est 11h30, j'ai déjà faim, mais 6 heures de trajet m'attendent.

 

 

Lionel Bonhouvrier.

 

 

DROIT D'AUTEUR :


Les textes et les photographies présents sur ce blog http://inde2.uniterre.com sont protégés par le droit d'auteur et les droits de propriété intellectuelle.
 
Toute reproduction ou représentation, sans autorisation préalable de l'auteur, en tout ou partie, de tout texte présent sur ce site à d'autres fins sur un quelconque support est interdite.
 
Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon pouvant engager la responsabilité civile et pénale du contrefacteur.

  



Publié à 18:41, le 30/08/2007 dans S. RAMPUR : visite impromptue
Lien