HiStOiReS InDiEnNeS.2
VOYAGE en INDE (été 2007) dans l' HIMALAYA : LADAKH, HIMACHAL PRADESH.

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Album photos
Archives
Mes amis

Rubriques

A1. L INDE a PARIS, mai.juin 2007.
A2. L ART GUPTA, expo : juin 2007
A3. JIVYA SOMA MASHE. NEK CHAND. Eté 2007
B1. FAUTE au METRO de DELHI !
B2. COMPLAINTE du GRILLON de DELHI
C1. SINGERIES à SHIMLA
C2. SHIMLA : débordements.
D1. Sur la ROUTE de MANALI
D2. MANU à MANALI
E. NUIT à SARCHU (4253 m).
F1. FESTIVAL de CHEY
F2. La GRECE me BLESSE
F3. SILEX
F4. THIKSE, un MONASTERE
G. Soucis d'un OCCIDENTAL au LADAKH
H1. YANGTANG TOPKA
H2. DANSES de DERVICHES-LADAKHIS
H3. TREK dans le CHAM
H4. D'HEMIS-SHUKPACHEN à LAMAYURU
H5. LAMAYURU : de moines
I. ALCHI (I et II).
J. CHEMREY : une approche
K. Une PUJA à LEH
L. TSO MORIRI : vallée de la RUPSU
M1. KHARDUNG LA, 5602 m
M2.Sous le SOLEIL de HUNDER
N. Le PROJET HIMALAYA
O. A VELO au LADAKH
P1. KIBBER
P2. Sur les TOITS du KI GOMPA
P3. Du SPITI au KINNAUR
Q1. TABO : la vie d'un monastère
Q2. DHANKAR : nid d'aigles
Q3. CHECK POINTS au KINNAUR
Q4. De TABO à CHANGO (Rodéo en jeep)
Q5. Un DALAI LAMA voyageur
R1. KALPA
R2. Du KINNAUR
R3. SARAHAN : temple de Bhimakali
S. RAMPUR : visite impromptue
T. SHIMLA
U. Une VIE de CHIEN
V. VOYAGES

Menu

http://inde.uniterre.com
http://inde3.uniterre.com
http://sikh.uniterre.com
http://bouddha.uniterre.com
http://nepalaises.uniterre.com
http://nepalaises.blogspot.com
http://bouddhique.blogspot.com
http://jainiste.blogspot.com
http://hindouistes.blogspot.com
http://durajasthan.blogspot.com
http://gujarates.blogspot.com
http://hindou.uniterre.com
http://darjeeling.uniterre.com
http://jain.uniterre.com
http://vagabonder.uniterre.com
http://georgia.uniterre.com


Sur la ROUTE de MANALI (10.07.07).

 

 

Sur la ROUTE de MANALI

 

 

 

De Shimla, plusieurs bus de nuit partent chaque jour pour Manali vers l'ouest.

En prenant celui de 19h, je profite du coucher du soleil, particulièrement beau ce soir-là.

Il faut compter dix heures de trajet pour arriver à Manali.

 

 

 

Deux heures plus tard, pause dîner d'une demi-heure. Je commande un thali de riz, comme beaucoup de passagers du bus, dans une des deux gargotes.

 

 

 

A côté, des échoppes vendent ce qui est nécessaire : eau, fruits et amuse-gueule.

Le marchand me tend une bouteille d'eau minérale.

-"20 roupies, c'est trop cher. Donnez m'en une à 12 roupies !"

-"C'est le prix ! C'est une Bisleri !"

-"Eh alors ? Vendez-moi une marque moins chère !"

Amusés, quelques voyageurs observent la scène. Haussant les épaules, le marchand me propose une marque à 15 Rs.

-"D'accord pour 15 Rs, mais je veux une bouteille bien fraîche !"

Les voyageurs ricanent quand le marchand pioche dans le frigo et s'exécute. 

 

 

 

Le bus repart, mais un passager, assis à l'arrière, se fait remarquer par ses divagations verbales. Pendant l'arrêt, il a bu un coup de trop.

Cela amuse beaucoup de personnes. Certaines lui lancent des plaisanteries : "Au prochain arrêt, il faudra mettre moins d'alcool dans ton thé !" Éclat de rire général. 

 

 

 

Notre ivrogne en est encouragé, délire de plus en plus, on n'entend plus que lui...

Très vite, notre bus s'arrête car un pneu vient de crever.

  

 

 

Il fait nuit, le garagiste se met au travail à la lumière.

Il retire l'essieu, puis le pneu. Avec deux barres, il fait sauter prestement les jantes, ce qui répand beaucoup de poussière. Ses habits sont tachés d'huile et de cambouis.

 

  

Pendant ce temps, attablé côté cantine, le barbu au visage marqué et émacié, assis au milieu d'une dizaine d'hommes, polarise l'attention générale. Les plaisanteries continuent sur sa faiblesse envers l'alcool.

-"Tu ne peux pas te contrôler ?"

- "Non ! C'est plus fort que moi ! Et toi, qui me fait la morale, quelle est ton vice, beau prophète ?" Nouvel éclat de rire.

Des voyageurs, un peu écœurés par ce tapage, après avoir fait un tour à gauche ou à droite, reviennent dans le groupe. Pris au jeu, certains participent même :

- "Tu es là, à raconter ta vie, les problèmes avec ta femme et tes enfants. Tu n'as pas honte?"

- "Et pourquoi j'aurais honte ? C'est la vérité ! Tu préférerais des mensonges peut-être ?"

- "Et si c'étaient des mensonges, justement ?", interroge un petit vieux au turban qui n'avait encore rien dit.

Sur les tables de plastique, les pichets d'eau crasseux en plastique contresignent de leur laideur, la laideur ambiante.

 

 

 

 

A côté, le garagiste, maigre et efficace, s'active.

Cela n'intéresse que trois ou quatre personnes. Il a retiré la chambre à air, repère le trou. Après avoir limé la partie délicate, il colle une rustine à l'aide d'un étau et d'un compresseur.

 

 

Assailli de solitude, je vais et viens du trou de cambouis, de caoutchouc et de poussières, vers la structure rectangulaire de béton encrassé - cette cantine au trois-quart vide, où voltigent les mouches. 

 

 

Derrière le garage-cantine, remontent des chants de crapauds. Dans l'obscurité, j'avance et découvre une marre contenant toute une chorale de batraciens déchaînés. Leurs appels rauques et graves déchirent l'air sous la lune.

L'ensemble du ciel est parsemé d'étoiles brillantes. Grande sérénité sous cette voûte stellaire, noire et étincelante, très pure.

 

 

A la cantine, plus d'une quinzaine d'hommes, assis ou debout, semblent fascinés par notre ivrogne et les discussions n'ont pas baissé d'intensité.

Par les fenêtres du bus, des femmes écoutent aussi, par ennui ou par imitation.

Le garagiste a remonté la chambre à air et le contrôleur lui donne 250 Rs, avant que la roue ne soit remise en place.

 

 

En hauteur, sur le mur en béton de la cantine, tourbillonnent autour d'une ampoule électrique, des dizaines d'insectes, hypnotisés par la lumière.

Sauterelles, mantes religieuses, mouches, scarabées, araignées, frôlent l'ampoule, en extase et drogués de lumière, dansent leur rituel où la vie et la mort, rivalisent et - pour finir - se touchent.

 

 

 

Lionel Bonhouvrier.

 

 

DROIT D'AUTEUR :


Les textes et les photographies présents sur ce blog http://inde2.uniterre.com sont protégés par le droit d'auteur et les droits de propriété intellectuelle.
 
Toute reproduction ou représentation, sans autorisation préalable de l'auteur, en tout ou partie, de tout texte présent sur ce site à d'autres fins sur un quelconque support est interdite.
 
Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon pouvant engager la responsabilité civile et pénale du contrefacteur.  

 



Publié à 18:20, le 10/07/2007 dans D1. Sur la ROUTE de MANALI
Lien